La méthode / Description Niromathe

Description Niromathe

LE TRAVAIL DE LA MAIN « EFFECTRICE» :

Il consiste à réaliser une vibration essentiellement cutanée en regard des points clés définis par notre cartographie

Trois types d'action manuelle: un geste précis, bref, d'une intensité et d'une direction définie nous permet de lever la lésion ostéopathique sous-jacente responsable du blocage.

LE TRAVAIL DE LA MAIN « RECEPTRICE» :

Elle permet de traiter les douleurs dues à une immobilité souvent étiquetée de névrite ou névralgie, mais...

La méthode NIROMATHE® constitue la méthode ostéopathique la plus élaborée que je connaisse.

Elle est facile à mettre en œuvre. Elle peut être notamment pratiquée par les femmes, qui ont souvent été rebutées par le côté "habituellement musclé" de certaines techniques (chiropraxie, myotensif, Jones...). Elle est indolore. Elle est asymptomatique (aucune contre-indication, ni effet secondaire). Elle est rapide. Elle s'adresse à toutes les lésions ostéopathiques sans exception. Elle s'...

Une reconnaissance très rapide du type de blocage va permettre, avec la méthode Niromathé®, d'adapter une gestualité précise et une cartographie spécifique des points clés.

Les initiateurs de la méthode Niromathé® ont déterminé cette cartographie des points situé sur des aspérités osseuses.

Cette dernière est différente en fonction de chaque pathologie.

Les douleurs sont différentes selon leur modalités.

Les patients présentant des douleurs à caractère DIURNE. (...

Les techniques ostéopathiques ne sont en fait ni osseuses, ni musculaires, ni ligamentaires, ni tendineuses, ni faciales, ni cutanées. Quelles qu'elles soient, elles s’adressent en fait à des Eléments Tenso-Modulateurs (E.T.M.) situés entre la peau et les structures plus profondes.

Ces E.T.M. se déprogramment en se « collant » à la peau.

Leur décollement amène, en même temps, leur reprogrammation et la disparition instantanée de la lésion ostéopathique (L.O.).

Exemple :...

Cette notion de polarité, largement commentée au niveau des techniques fasciales est néanmoins présente en ce qui concerne les autres techniques.
Les manipulations ostéo-articulaires nécessitent obligatoirement la présence des deux mains pour leur réalisation.

Il existe donc une main effectrice et une main réceptrice. Chacun possède une différence de polarité entre ses mains. Certains moins que d’autres.

L’effet par polarité demande du temps pour se manifester, mais il...

-- (Aggravées au mouvement)

Ces patients se réveillent en forme, sans douleurs. Celles-ci apparaissent et s'aggravent progressivement au fil des heures pour atteindre leur paroxysme en fin de journée. Le soir, ces patients n'ont qu'une hâte: se mettre au lit. Le décubitus et le repos amènent rapidement une sédation totale. Ils passent une nuit confortable.

En fait, les tissus impliqués (muscles, tendons, fascias) sont ici des tissus postérieurs : Ce sont les tissus de la station...

(Aggravées au repos)

La journée est calme, voire même totalement sereine. Les patients présentent peu ou pas de douleurs. Ils ne présentent aucune limitation de leur activité physique. Le soir, ils se mettent au lit, et progressivement les douleurs apparaissent, les réveillant vers 4 à 5 heures du matin. Elles deviennent alors insupportables. Il n'existe aucune position antalgique. En fait, si : une et une seule position antalgique, la mise en position debout. Les patients se lèvent,...