Niromathé et les sages-femmes. Présentation des atouts de la méthode

Niromathé et les sages-femmes. Présentation des atouts de la méthode

Durée du stage : 4 jours consécutifs, ou en deux week-end espacés d'un mois.

Formation à impact immédiat et applicable dès la fin du premier week-end.

Cette méthode de réflexothérapie vertébrale et périphérique a été initialement divulguée aux médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes ainsi qu’aux vétérinaires praticiens.

Quelques Dentistes Orthodontistes se sont formés pour les traitements des dysfonctions des articulations temporo-mandibulaires et des troubles de l’articulé dentaire.

Aujourd’hui elle intéresse de plus en plus de sages-femmes qui nous rejoignent dans notre formation. La Méthode Niromathé est particulièrement utile dans 4 domaines de votre profession :

1 - Le traitement des lombalgies, lombo-sciatiques, dorsalgies extrêmement fréquentes au cours de la GROSSESSE : particulièrement gênantes pour le médecin gynécologue puisque de nombreux traitements médicamenteux sont proscrits.

2 - Le traitement des coccygodynies, des lombalgies du POST PARTUM notamment celles induites par les péridurales. Elle facilite également la rééducation abdomino-périnéale et posturale et traite les éventuelles algies résiduelles.

3 - Le problème de certaines des DYSTOCIES D’ACCOUCHEMENT : celles liées à un spasme réflexe du col de l’utérus lors de l’accouchement.

La Méthode Niromathé agit sur la musculature striée (lumbagos, sciatiques, torticolis, névralgies cervico-brachiales….) mais aussi sur la musculature lisse (spasme de l’uretère, de l’œsophage, de l’intestin, de l’utérus….).

La levée de ce spasme (qui réclame 10’ de traitement) favorise la dilatation du col et permet ainsi un accouchement eutocique.

Bien évidemment il existe d’autres causes de dystocies qui ne répondront pas à la Méthode Niromathé. Un diagnostic différentiel est toujours obligatoire. Mais un grand nombre de situations dystociques sera réglé grâce à cette méthode qui ne comporte aucun inconvénient ni aucune contre-indication.

4 - Enfin, concernant les NOUVEAUX NÉS:

Il existe 3 motifs de consultations du nouveau-né :

Pleurs incessants
Insomnie
Torticolis congénital

Les 2 premiers motifs sont pratiquement toujours dus à des céphalées. Là encore bien sûr un diagnostic différentiel devra éliminer une pathologie lourde, une hernie étranglée…

Mais dans la très grande majorité des cas, il s’agit de céphalées consécutives au traumatisme que représente l’accouchement. Le traitement par la Méthode Niromathé y est spectaculaire.

Plus tard chez le nourrisson, Il peut encore s’agir :

de pleurs et insomnies qui durent parfois plusieurs mois.
de régurgitations
et plus tard encore certaines d’otites, sinusites, bronchiolites récidivantes.

Ces pathologies relèvent aussi de la Méthode Niromathé.

Elles sont souvent la conséquence d’un blocage des os du crâne et du thorax, blocage qui génère une congestion locale. Une surinfection bactérienne ou virale est fréquente. Mais celle-ci est secondaire. Le déblocage symptomatologie.

C’est pourquoi nous nous adressons à vous aujourd’hui pour vous présenter cette formation qui peut vous apporter beaucoup dans votre pratique professionnelle.

La mise en pratique de la méthode est effective dès la fin le premier week-end. Vous êtes opérationnels dès le lendemain du stage.

Possibilité de révisions constantes et gratuites sur tous les lieux de stages Niromathé spécifique sages-femmes.

 

Dr Raymond BRANLY
130 avenue du Maréchal Juin
62400 BETHUNE

P.S. : La réflexothérapie peut être aujourd’hui exercée par les professions médicales et paramédicales (Article R 43.12-20 Code de la santé publique)